18 juin
De jour Activités sportives Expériences immersives dans la forêt Actions participatives

Découverte en vélo électrique

Description de l'événement

Sur les petites routes et à travers villages et forêts, suivez votre guide pour une découverte en douceur de la mobilité douce et durable dans le Parc national de forêts ! Une belle occasion de pratiquer cette activité sur ce circuit de 2 heures (12km), idéal pour apprécier les atouts d’une exploration du terroir et du patrimoine en vélo électrique. A partir d’1m50.

Trois heures de départs: 14h, 16h et 18h

Rendez-vous à Grancey-le-Château-Neuvelle (21580)

Réservation obligatoire auprès de evenements@forets-parcnational.fr ou 0674233091

Évènement organisé par Echappée nature, en partenariat avec la mairie de Grancey-le-Château.

Quand

18 juin
de 14h00 à 20h00

Parc national de forêts, Rue Anatole Gabeur, Arc-en-Barrois, France Arc-en-Barrois, 52210 + Google Maps

Au sujet de la forêt

Les forêts sont la raison d’être du Parc national de forêts . Elles occupent 53% du territoire (plus de 120 000 hectares, dont 54 000 hectares en cœur) et sont constituées de 89% de feuillus (hêtre, chênes, charme et aussi érables, merisier, tilleuls, ...) et de 11% de résineux (épicéa, pin sylvestre, pin noir, ...). Ces forêts sont essentiellement composées d’écosystèmes typiques des forêts de plaine sur plateaux calcaires. Du fait de leur histoire parfois différente, de leur situation, leur exposition, leur altitude, des sols, des micro-climats, de leur maturité, leur gestion passée ou actuelle, leur composition…, elles présentent une grande variété d’aspects et abritent une biodiversité exceptionnelle. Par exemple, on peut dénombrer jusqu’à 15 espèces d’arbres différentes par hectare, ce qui inscrit ces forêts parmi les forêts de plaine les plus diversifiées de France.

Son passé

De vastes forêts, des sources et des rivières, des paysages préservés, des activités économiques liées étroitement aux ressources locales…
Ces particularités sont les atouts majeurs du territoire et fondent son caractère. Et, loin des idées qui pourraient être reçues, la création du Parc national de forêts ne consiste pas en la mise sous cloche de territoires ruraux ! En effet, le territoire préservé du Parc national a été, très tôt et en grande partie, occupé et façonné par l’humain au cœur des forêts de Haute-Marne et de Côte d’Or. Il dispose d’atouts exceptionnels, tant pour ses patrimoines naturels que pour ses richesses et potentialités culturelles, économiques et sociales.
Témoin privilégié des liens étroits entre l'humain et la nature depuis le Néolithique, la forêt recèle et protège de nombreux vestiges archéologiques et conserve l'empreinte du travail des moines au Moyen-âge, de l'exploitation agricole, forestière, hydraulique ou métallurgique à différentes époques. Ainsi, l’originalité du Parc national de forêts réside dans la présence forte et durable de l'humain et de ses activités sur l'ensemble de son territoire, centrées sur l’utilisation des ressources naturelles, la forêt et le bois, l’agriculture, la pierre.
Les villages, en traversant les siècles, sont relativement préservés et ont conservé leur caractère authentique. On peut encore y lire leurs usages sociaux et économiques premiers, lieux de vie, travail agricole, viticole, métallurgique… Chacun d’entre eux possède également une église, un cimetière, un lavoir, des croix… témoignages discrets de la vie quotidienne d’hier et d’aujourd’hui. La métallurgie laisse, quant à elle, la présence de grandes bâtisses des maîtres de feux et maîtres de forges.

Son présent

Les forêts, majoritairement feuillues, du 11ème parc national français, sont représentatives des plateaux calcaires du nord-est de la France. Au carrefour des influences climatiques continentale et océanique, subissant des entrées méditerranéennes, elles comptent l’une des plus importantes diversités d’essences d'arbres par hectare de France (jusqu’à plus de 15), le hêtre étant la plus courante.
Par ailleurs, du fait de leur ancienneté nos forêts abritent des espèces sensibles, ailleurs rares, et qui ont bénéficié ici de leur couvert continu. A leurs côtés, se présentent de nombreux milieux naturels, marais tufeux, pelouses calcaires, prairies, riches en espèces végétales rares comme le Sabot de Vénus. Si les populations de cerfs, chevreuils et sangliers sont très abondantes, on rencontre également des espèces remarquables comme le chat sauvage ou la cigogne noire, emblème du Parc national de forêts. L'eau est également très présente avec 694 kilomètres de cours d'eau, de nombreuses sources et zones humides.
Afin de préserver le caractère du Parc national de forêts, une zone représentative des caractéristiques du territoire appelée cœur est soumise à une réglementation particulière qui encadre certaines activités afin de s’assurer de leur compatibilité avec la préservation du patrimoine naturel, culturel et paysager.
Le cœur du Parc national de forêts totalise 56 614 ha et s’étend sur 60 communes. Il est à 95% forestier, constitué en grande partie de forêts publiques (domaniales ou communales).
La création de la Réserve intégrale du Parc national de forêts a été officialisée par décret publié au Journal Officiel du 10 Décembre 2021. D’une superficie de 3087 hectares, notre Réserve intégrale forestière participe à l’objectif de 10% du territoire sous protection forte inscrit dans la stratégie nationale Aires protégées. Elle contribue ainsi à la représentativité des différents enjeux écologiques. La création d’une Réserve intégrale au coeur du Parc national de forêts va permettre l’observation à long terme des changements globaux liés notamment au changement climatique. Ce territoire constituera un espace de référence à l’échelle européenne et internationale qui sera directement géré par le Parc en collaboration étroite avec l’Office national des Forêts, dans le cadre des missions mutualisées établies entre nos deux structures (surveillance, connaissance et accueil du public).
La réglementation spéciale qui s’applique à une Réserve intégrale, plus restrictive que la réglementation générale du coeur du Parc, est établie pour limiter durablement l’action de l’homme sur les écosystèmes, permettant ici l’observation scientifique de forêts en libre évolution.

Son futur

Le Parc national de forêts est fondé sur des bases solides qui ont demandé 10 années de préparation. Une démarche complexe quand il s’agit à la fois de protéger et valoriser, sur le long terme, des écosystèmes et des richesses culturelles emblématiques à l’échelle d’un pays, de répondre à de grands enjeux planétaires actuels et de prendre en compte les préoccupations des habitants et des acteurs locaux, fortement concernés par le devenir de leur territoire. Pour atteindre ces objectifs, un projet territorial a été coconstruit et la charte du Parc national de forêts écrite.
L’élaboration de cette charte, qui fixe une trajectoire pour les 15 années à venir s’est inscrite dans une démarche de concertation associant les différents acteurs du projet de parc national. Elle permet d’engager un contrat entre le territoire d’une part, représenté par ses habitants, les élus, les associations et les opérateurs économiques, et l'Etat via le Parc national d’autre part.
Pour les communes, mais aussi pour les entreprises et les humains qui agissent sur leur territoire, adhérer à ce projet collectif, revient à s'engager dans une démarche de cohérence dans la durée. La libre adhésion de chaque commune à la charte permet au Parc national de se constituer par agrégation des territoires autour du cœur, formant ainsi « l'aire d’adhésion » précédemment évoquée.
Pour le cœur du Parc national de forêts, elle définit un projet de préservation des patrimoines naturel, culturel et paysager, et précise les modalités d’application de la réglementation qui s’y applique. Pour le cœur et l’aire d’adhésion, elle définit un projet de développement durable, et indique les moyens de les mettre en œuvre.
Le Parc national a pour ambition de concilier la préservation de patrimoines exceptionnels et le développement économique, social et culturel de son territoire pour la plus grande fierté de ceux qui contribuent à le faire vivre !

Nom

Forêt du Parc National de Forêts

Commune

Arc-en-Barrois

Adresse

Parc national de forêts, Rue Anatole Gabeur, Arc-en-Barrois, France

Partenaires