17 juin 18 juin 19 juin
Balades en forêt Expériences immersives dans la forêt Spectacles et œuvres artistiques

La Caverne, une installation de Sarah Valente

Description de l'événement

La Caverne, une installation de Sarah Valente qui, à la tombée de la nuit, nous invite à voir le monde comme un insecte.

Cette installation in situ en 12 espaces, sculptures et symboles est inspiré de l’allégorie de la caverne de Platon : les hommes croient voir la vérité, alors qu’ils n’en voient qu’une apparence. Ici le parcours réalisé par l’artiste en matériaux simples et naturels – bois, pierre, plâtre, craie, et aquarelle  change de visage entre le jour et la nuit. Entre le soleil et l’ombre.  

C’est une couleur blanche lactescente, symbole du lait et de l’eau nourricière, qui nous emporte sur ce parcours initiatique à travers la forêt. De jour, nous pouvons percevoir des points blancs comme des cocons délicats, dispersés dans la nature qui nous entoure. Ces pansements poétiques installés un à un, appellent notre œil et nous guident. Nous rencontrons parfois des installations composées d’éléments naturelles si bien intégrées au décor qu’on ne les remarque pas. À la nuit tombé, l’ensembles des installations se révèlent grâce à la lumière ultraviolette. Ainsi nous voyons le monde comme un insecte ou un animal capable de percevoir ce prisme de lumière. Un nouveau monde s’illumine, le blanc fluorescent qui compose les installations semble briller de l’intérieur, incandescent. Nous déambulons alors sur un chemin de symboles en rapport avec les croyances, les peuples et les éléments ancestraux de la forêt. Grâce à cette vision nocturne, nous entrons dans un univers parallèle, où la magie et le mysticisme font corps, c’est une perception de ce que l’on nomme l’esprit de la forêt : là où l’homme et la nature ne font qu’un.

Sarah Valente (née en 1988 à Paris) est une artiste plasticienne française, autodidacte. Sa quête : montrer l’invisible, les faces cachées du monde, les aspects méconnus de la nature ainsi que la richesse infinie des forêts et de leurs habitants. Elle travaille sur la lumière Ultraviolette depuis qu’elle découvre que les insectes et certains animaux perçoivent le monde comme une succession de signaux fluorescents qui leurs permettent de se repérer, de se nourrir, et de vivre. Son travail s’accompagne d’un principe de double lecture : nous pouvons l’observer soit avec notre vision humaine grâce à la lumière du jour, soit avec une vision animale grâce à lumière Uv, dite lumière Noire. Ses liens avec la forêt remonte à son enfance, passée hors de la ville, élevée par un père italien et une mère franco-ukrainienne et se sont transformés en une passion sincère pour les arbres et la forêt qui constituent aujourd’hui le moteur principal de son oeuvre. Elle est actuellement résidente aux ateliers POUSH Manifesto à Clichy, Paris, France. Elle lance en 2022, GreenLine Foundation dont l’objectif est de sensibiliser le grand public à la préservation des forêts et des grandes forêts primaires grâce à l’art. Les fonds rassemblés sont redistribués à différentes initiatives visant à sanctuariser, protéger et parfois recréer les grandes forêts de notre planète. Elle y reverse elle- même 20% de ses revenus.

Accès libre
17 juin de 17h à 23h.
18 et 19 juin de 14h à 23h.
Tous les soirs : illumination de l’oeuvre à partir de 22h en présence de l’artiste.

Découvrir tous les événements en Forêt de Fontainebleau

Quand

17 juin 18 juin 19 juin
de 14h00 à 23h00

Parking du Mont Ussy, Route du Mont Ussy, 77300 Fontainebleau, France Fontainebleau, 77300 + Google Maps

Au sujet de la forêt

Fontainebleau fut une source d’inspiration pour de nombreux artistes, avant de devenir un lieu de rassemblement attirant de nombreux artistes. Les peintres de Barbizon, puis les impressionnistes, investirent ce lieu, qui devint rapidement emblématique de la création d’après nature au XIXème siècle. Les peintres contribuèrent à façonner l’histoire de cette forêt, tout particulièrement lorsqu’ils plaidèrent pour sa protection, faisant de la Forêt de Fontainebleau le premier site naturel classé au monde, avec la création des Réserves artistiques en 1853.

Son passé

La forêt de Fontainebleau est très ancienne. Il y a 40 000 ans, des premières populations nomades s’installaient aux bords de la forêt – l’homme ne pénétrait alors que très peu en forêt. Les premiers défrichements remontent au néolithique.

Au 18ème siècle, la forêt de Fontainebleau était largement surexploitée, avec de nombreux espaces ouverts. Ancien espace de chasse des rois de France, près de la moitié de la superficie de la forêt était déboisée à l’époque de Louis XIV. Des plantations successives au 18ème siècle, puis un premier aménagement forestier en 1861 ont permis de façonner la forêt telle que nous la connaissons aujourd’hui…

En 1853, elle est le premier site naturel au monde à bénéficier d’une mesure de protection, avec la création des Réserves artistiques des peintres de Barbizon.

Son présent

Labellisée « Forêt d’Exception », la forêt de Fontainebleau est la deuxième forêt domaniale la plus importante de France. Elle est principalement composée de chênes, de pins sylvestres de hêtres, ainsi que d’autres feuillus. Surtout, elle présente une diversité de paysages fascinants : forêt luxuriante, espaces rocheux, mares, landes, étendues de sable..! Elle regorge de vie, et est habitée par une faune et une flore d’une grande richesse avec plus de 6 600 espèces animales et 5 000 espèces végétales.

Son futur

Un lieu de rencontre avec le vivant, de partage et de reconnexion, où les humains cohabitent avec les sangliers, les oiseaux et les feuillus...!

Nom

Forêt de Fontainebleau - Mont Ussy

Commune

Fontainebleau

Adresse

Parking du Mont Ussy, Route du Mont Ussy, 77300 Fontainebleau, France

Taille (en ha)

20000

Partenaires