18 juin 19 juin
Spectacles et œuvres artistiques

Le programme musical, à Cornecu

Description de l'événement

RA-HOOM-RAH
8 euros – 15 personnes – Réservation ici
Samedi 18 juin – 17h30

« Ra-hoom-rah ! », c’est le puissant cri d’éveil que poussent les ents, ces grandes créatures à l’apparence d’arbres dans Le Seigneur des Anneaux de Tolkien. Lors du festival, qui arrivera à les réveiller et à leur faire prononcer ce mot ? Est-ce Yannick Grazzi, grâce à ses percussions naturelles, subtiles et puissantes ? Ou bien Florence Grazzi-Roche,par son évolution fluide et gracieuse parmi les arbres, qui mimera la renaissance de la forêt ? À moins que l’un des slammeurs du collectif Slamezik, guidés par L’Intrus, ne pousse lui-même ce cri ?

Pour cette équipée sylvestre 100% artistique, la montée dans le bois de Cornecu sera guidée et rythmée par un groupe de slammeuses et slammeurs d’Ariège. Au sommet de la colline, vous assisterez à la fascinante performance de la compagnie Biz’Arts (Engomer), avant de redescendre vers le village. À moins que vous ne décidiez de rester là, pour assister au crépuscule spectaculaire sur la chaîne pyrénéenne et de… devenir un ent ?

Rendez-vous  : entrée du bois de Cornecu, lieu-dit Mouliéris / cimetière de Saint-Lizier. En cas de pluie, l’activité sera transférée dans les jardins de l’Hôtel-Dieu, rue de l’Hôtel-Dieu.

 

APÉRITIF FESTIF
Samedi 18 juin dès 19h, accès libre et gratuit
Parvis de l’Hôtel-Dieu, rue de l’Hôtel-Dieu 
(lieu accessible aux PMR)

Dans le cadre du festival national, venez saluer avec nous les premières Nuits des forêts couseranaises. Autour des produits 100% ariégeois de notre buvette et des délices servis par le foodtruck Fou d’Food, nous inaugurerons ce weekend sylvestre et célèbrerons les forêts pyrénéennes. Une manière agréable de patienter entre les animations de l’après-midi et les trois sorties nocturnes dans le bois de Cornecu !

L’apéritif sera animée par l’Association Revelhet, entre chant, accordéon, mandoline et hautbois. Cette association, très active, a été réveillé en 2008. Nichée dans le hameau de Brouzenac, près de la Bastide-de-Sérou, elle fait vivre la culture occitane (chant, musique, contes) ainsi que sa langue, en Ariège et dans toute l’Occitanie. L’association Revelhet sera également présente pour Les Nuits des forêts le dimanche 19 juin au matin, pour notre « Bal(l)ade » forestière.

 

SÉRÉNADE SYLVESTRE
Samedi 18 juin à 22h30, accès gratuit sur invitation
Lieu tenu secret

La sérénade, c’est une composition jouée la nuit, en plein air. Pour nos Nuits des forêtsMaxence Camelin, « timbré du timbre », comme il se nomme lui-même, fera la sérénade aux arbres au son de sa cornemuse et de ses appeaux magiques, à la lumière de bougies et de lampes-tempêtes.

Musicien au cheminement très diversifié, Maxence est un virtuose de la cornemuse et hautbois couseranais, qu’il enseigne au Centre Occitan des Musiques et Danses Traditionnelles de Toulouse. Son premier album solo a été dédié à la craba, cornemuse de la Montagne Noire et du Lauragais. Il s’accompagne parfois d’autres instruments, comme la grosse caisse, l’harmonica, la vuvuzela, le gong ou même le chant. Dans la nuit couseranaise, ce bodegaire donnera une touche farfelue et pleine d’émotions au bois de Cornecu.

Le public de nos balades nocturnes, nos adhérents et nos bénévoles seront guidés vers le lieu tenu secret du concert. Quant aux autres, pour le dévoiler, il faudra participer à nos petits concours !

 

LES BOIS DE COUSERANS
Dimanche 19 juin à 17h30, accès libre et gratuit
Cathédrale de Saint-Lizier, place de l’église (lieu accessible aux PMR)

Pour clore en beauté les premières Nuits des forêts ariégeoises, nous ferons résonner les bois du Couserans ! « Bois » dans tous les sens du terme, puisque ces hautbois du Couserans, flûtes du Comminges ou de Bigorre, cornemuses du Pallars, instruments emblématiques de nos vallées pyrénéennes, Pierre Rouch les fabrique en utilisant des essences locales.

Avec son compère Michaël Bourry, ils ont développé une véritable passion pour la musique gasconne sur laquelle ils réalisent, depuis plusieurs années, un profond travail de recherche ethnologique et artistique. Le duo Bourry-Rouchprésentera une bonne partie du répertoire traditionnel couseranais, avec quelques adaptations modernes. Alternant éclaircissements sur les instruments, musique instrumentale, chant occitan, le public sera plongé dans l’univers de nos forêts profondes.

 

Quand

18 juin 19 juin
de 10h30 à 23h00

Saint-Lizier, Ariège, Occitanie, France Saint-Lizier, + Google Maps

Au sujet de la forêt

Un bois municipal très diversifié, qui présente divers états forestiers et une grande diversité d'essences : noisetiers, bouleaux, vieux chênes, châtaigniers, frênes, fougères et quelques arbustes de lisière (fusains, etc.). Il mène à des pacages.

Son passé

Le bois de Cornecu est une parcelle cadastrale qui a échappé au démembrement et au découpage en micro-parcelles typique des Pyrénées et de son système très particulier d'héritage. Ce bois somme tout récent en partie gagné sur des anciens pacages, comme un grand nombre de forêts ariégeoises, et n’est donc pas encore signalé comme “forêt” sur le cadastre, mais comme “lande”. La parcelle appartenait aux Évêques de Saint-Lizier, puis à la municipalité qui en avait fait un commun.Elle borde le chemin qui permettait de relier la cité des Évêques à son territoire séculier du Volvestre en passant par une maison-forte.
Son nom, très drôle et original, signifierait "terrain en coin, en cul-de-sac". Elle monte en effet en pointe, au creux d'un vallon, en pente douce vers une petite cime. Elle est installée sur une quère, en prolongement de la cité de Saint-Lizier et de ses remparts gallo-romains.
Elle est bordée par des traces d'anciens moulins médiévaux, sur le lieu-dit Mouliéris, et mène à une très ancienne maison forte, aujourd'hui simple ferme (lieu-dit Biros) qui présente une tour du 14e siècle.

Son présent

La forêt côtoie des activités agro-pastorales, un cimetière et une sapinière assez récente, ce qui la préserve du mitage urbanistique. La municipalité ne l'exploite pas et la forêt vit à son rythme, sans exploitation forestière particulière. Des chemins un peu larges servent de plus en plus aux adeptes de la course à pied et aux VTT, ainsi qu’à quelques activités équestres. Elle ne fait pas encore partie d'un plan de gestion et, hors entretien régulier par la municipalité, elle reste vierge de toute activité.
Le phénomène principal qui la fragilise est une ancienne décharge sauvage, qui ne fera pas partie de la zone visitée, mais il s'agit d'un dossier dense que la mairie va devoir traiter. Cela reste heureusement un phénomène très restreint.

Son futur

Les rêves de l'association :
- mettre en valeur cette forêt très accessible depuis la route pour un parcours botanique ou forestier installé de manière pérenne (panneaux en bois). Cela pourrait être une belle entrée en matière pédagogique pour adultes et enfants.
- l'utiliser de manière douce et événementielle lors de notre festival Journées sorcières : plantes, autonomie et matrimoine en Couserans, qui a lieu chaque année fin octobre, pour des expériences en forêt la nuit avec des petits groupes. Lors d’un sondage, le public avait en effet émis le souhait d’animations nocturnes et immersives.

Les projets de la mairie :
- mettre en valeur le bois par un parcours de santé
- traiter le problème de la décharge sauvage
- valoriser le sentier existant et en faire une partie du futur projet de randonnée intercommunale “le chemin de l’évêque”

Nom

Bois de Cornecu

Commune

Saint-Lizier

Adresse

Saint-Lizier, Ariège, Occitanie, France