18 juin
Balades en forêt

Les Balades à Cornecu, 18 juin

Description de l'événement

VIVRE DE (LA) FORÊT
Samedi 18 juin – 13h30
8 euros – 15 personnes – Réservation ici

Chaque jour, les forestier·es assurent la pérennité des forêts afin de fournir du bois à la société, préserver l’environnement et accueillir le public. Vivre de la forêt, faire vivre la forêt, vivre avec la forêt. Mais hélas, face à des épisodes plus fréquents de sécheresse, l’avenir des forêts est en jeu et les arbres dépérissent.

Patrick Guillon, agent de l’Office national des forêts (ONF) en Couserans, nous présentera les moyens par lesquels les forestiers protègent la forêt et sa biodiversité. En professionnel expert de la forêt, il guidera le public dans le bois de Cornecu pour une meilleure connaissance des divers modes de gestion et de protection de la forêt.

Pour clore en beauté ce moment sylvestre, nous vous ferons vivre la forêt différemment, grâce à lachorale Les Encantats, menée par Pascale Respaud. Des chants en langue gasconne résonneront pour la première fois depuis longtemps dans ces bois couseranais.

Rendez-vous  : entrée du bois de Cornecu, lieu-dit Mouliéris / cimetière de Saint-Lizier. En cas de pluie, l’activité sera transférée à l’Ancien Presbytère, rue de l’Horloge.

 

LECTURE FORESTIÈRE
8 euros – 15 personnes – Réservation ici 
Samedi 18 juin – 17h30

Lire un paysage, ça s’apprend : comme pour un texte, cela demande de reconnaître, décoder et associer des signes. À l’occasion du festival, Nathanaël Roussel, gestionnaire forestier et intervenant auprès de l’Observatoire des forêts des Pyrénées centrales, vou apprendra à « lire une forêt » : vieille ou jeune ? exploitée ou sauvage ? En bonne santé ou en péril ? Vous saurez en reconnaître les indices après cette balade.

En contrepoint poétique à cette « lecture forestière », la conteuse Ludivine Moreno viendra murmurer, lire, dire des extraits de textes, poèmes, écrits sur la forêt, la nature et l’environnement. Parce qu’on ne peut comprendre un milieu qu’en l’envisageant sous toutes ses formes, venez vous ensauvager avec nous !

Rendez-vous  : entrée du bois de Cornecu, lieu-dit Mouliéris / cimetière de Saint-Lizier. En cas de pluie, l’activité sera transférée à l’Ancien Presbytère, rue de l’Horloge.

 

L’AKELARRE DE CORNECU
8 euros – 15 personnes – Réservation ici

Samedi 18 juin – 20h30

L’akelarre désigne le lieu retiré et secret où les femmes basques se réunissaient pour chanter, danser, jouer de la musique et festoyer, ce qui leur a valu d’être persécutées au XVIIème siècle.

Ces sorcières, guérisseuses, mères, amoureuses, femmes, la conteuse Ludivine Moreno, vous propose de les découvrir : du Mexique à l’Ariège, de l’Argentine à l’Italie, des portraits d’Elles, intemporelles, sensibles, multiples, de celles qui peuplent nos mythologies, nos aspirations et nos manières de vivre le monde. Dès l’heure magique du crépuscule et à la lumière de lampes et de bougies, cette racontée en forêt sera un mélange de conte et de performance. Quelques surprises poétiques émailleront le parcours. Durant Les Nuits des forêts, nous transformerons bien le bois en akelarre, et le bois de Cornecu deviendra… Korneku ! En fin de racontée, Ludivine guidera le groupe vers le lieu secret du concert de Maxence Camelin,

Rendez-vous  : entrée du bois de Cornecu, lieu-dit Mouliéris / cimetière de Saint-Lizier. En cas de pluie, l’activité sera transférée à l’Ancien Presbytère, rue de l’Horloge.

 

BALADE SONORE
8 euros – 15 personnes – Réservation ici
Samedi 18 juin – 20h30

Le village s’endort… Mais la forêt, elle, se réveille ! Ce sont ses discrets habitants que nous vous proposons de découvrir, entre chien et loup, avec Sébastien Janin, de L’Oeil aux aguets. Chants des oiseaux crépusculaires, cris des mammifères nocturnes : comment les animaux s’adaptent-ils à leur environnement nocturne, pour se déplacer, se nourrir ou se reproduire ?

Dans le cadre de l’opération Trame verte et bleue (PNR des Pyrénées ariégeoises), cette balade au crépuscule sera l’occasion de parler de la pollution lumineuse, source d’importantes perturbations pour la faune. En fin de la visite, Sébastien guidera le groupe vers le lieu secret du concert de Maxence Camelin.

Rendez-vous  : entrée du bois de Cornecu, lieu-dit Mouliéris / cimetière de Saint-Lizier. En cas de pluie, l’activité sera transférée dans les jardins de l’Hôtel-Dieu, rue de l’Hôtel-Dieu.

 

LES CHAUVESOURIS, ENTRE MYTHES ET RÉALITÉS
8 euros – 20 personnes – Réservation ici
Samedi 18 juin – 20h30

Partez à la découverte de ces mystérieux animaux que sont les chiroptères, au cours d’une balade nocturne contée. Une conteuse et un naturaliste confronteront légendes et réalité et vous ferons découvrir ces fascinantes créatures capables de voler avec leurs mains et voir grâce à leurs oreilles.

Maryse Mira, de la compagnie La Couleur de la Grenouille, et Jocelyn Bordeneuve, de l’Association des Naturalistes d’Ariège (ANA-CEN) aborderont également les effets néfastes de la pollution lumineuse sur ces mammifères volants, dans le cadre de l’opération Trame verte et bleue(PNR des Pyrénées ariégeoises). La reconnaissance d’espèces et la détection d’ultra-son alterneront avec les moments de contes. En fin d’animation, le groupe sera guidé vers le lieu secret du concert de Maxence Camelin, musicien champêtre.

Rendez-vous  : parking du Palais des Évêques. En cas de pluie, l’activité sera transférée à l’Ancien Presbytère, rue de l’Horloge.

Quand

18 juin
de 10h00 à 23h00

Saint-Lizier, Ariège, Occitanie, France Saint-Lizier, + Google Maps

Au sujet de la forêt

Un bois municipal très diversifié, qui présente divers états forestiers et une grande diversité d'essences : noisetiers, bouleaux, vieux chênes, châtaigniers, frênes, fougères et quelques arbustes de lisière (fusains, etc.). Il mène à des pacages.

Son passé

Le bois de Cornecu est une parcelle cadastrale qui a échappé au démembrement et au découpage en micro-parcelles typique des Pyrénées et de son système très particulier d'héritage. Ce bois somme tout récent en partie gagné sur des anciens pacages, comme un grand nombre de forêts ariégeoises, et n’est donc pas encore signalé comme “forêt” sur le cadastre, mais comme “lande”. La parcelle appartenait aux Évêques de Saint-Lizier, puis à la municipalité qui en avait fait un commun.Elle borde le chemin qui permettait de relier la cité des Évêques à son territoire séculier du Volvestre en passant par une maison-forte.
Son nom, très drôle et original, signifierait "terrain en coin, en cul-de-sac". Elle monte en effet en pointe, au creux d'un vallon, en pente douce vers une petite cime. Elle est installée sur une quère, en prolongement de la cité de Saint-Lizier et de ses remparts gallo-romains.
Elle est bordée par des traces d'anciens moulins médiévaux, sur le lieu-dit Mouliéris, et mène à une très ancienne maison forte, aujourd'hui simple ferme (lieu-dit Biros) qui présente une tour du 14e siècle.

Son présent

La forêt côtoie des activités agro-pastorales, un cimetière et une sapinière assez récente, ce qui la préserve du mitage urbanistique. La municipalité ne l'exploite pas et la forêt vit à son rythme, sans exploitation forestière particulière. Des chemins un peu larges servent de plus en plus aux adeptes de la course à pied et aux VTT, ainsi qu’à quelques activités équestres. Elle ne fait pas encore partie d'un plan de gestion et, hors entretien régulier par la municipalité, elle reste vierge de toute activité.
Le phénomène principal qui la fragilise est une ancienne décharge sauvage, qui ne fera pas partie de la zone visitée, mais il s'agit d'un dossier dense que la mairie va devoir traiter. Cela reste heureusement un phénomène très restreint.

Son futur

Les rêves de l'association :
- mettre en valeur cette forêt très accessible depuis la route pour un parcours botanique ou forestier installé de manière pérenne (panneaux en bois). Cela pourrait être une belle entrée en matière pédagogique pour adultes et enfants.
- l'utiliser de manière douce et événementielle lors de notre festival Journées sorcières : plantes, autonomie et matrimoine en Couserans, qui a lieu chaque année fin octobre, pour des expériences en forêt la nuit avec des petits groupes. Lors d’un sondage, le public avait en effet émis le souhait d’animations nocturnes et immersives.

Les projets de la mairie :
- mettre en valeur le bois par un parcours de santé
- traiter le problème de la décharge sauvage
- valoriser le sentier existant et en faire une partie du futur projet de randonnée intercommunale “le chemin de l’évêque”

Nom

Bois de Cornecu

Commune

Saint-Lizier

Adresse

Saint-Lizier, Ariège, Occitanie, France