Inscription à la newsletter

Les Nuits des Forêts reviennent du 7 a 16 juin 2024, partout en France. Pour être informé.e.s du lancement de la prochaine édition, inscrivez-vous à notre newsletter.

15 juin

Balades en forêt De nuit Expériences immersives dans la forêt

Une soirée à la découverte de la vie nocturne en forêt

Une soirée à la découverte de la vie nocturne en forêt
Description de l'événement

19h00 – 00h00 – Une soirée à la découverte de la vie nocturne en forêt

Débutez cette soirée en profitant de la projection du film “Chauve-souris mon amour”, de Pauline Horovitz.

Puis, à la suite d’un casse-croûte tiré du sac et sous la houlette du technicien forestier Jean-Luc Rollot et des animateurs nature de la Fédération Aude Claire, venez découvrir la forêt domaniale de Castillou par le biais d’une balade nocturne.

Clôturez cette belle soirée par l’observation des papillons de nuit et des chauves-souris ! 

 

Informations pratiques :

  • Réservations obligatoires sur : lamaisondurollier@gmail.com ;
  • Point de rendez-vous : Cour de l’Ancienne Ecole, 13 Rue Joseph Delteil, à Villar en val. Parking à l’entrée du village de VIllar-en-Val ;
  • Equipement : pensez à prendre des vêtements chauds pour la soirée, des chaussures adaptées à la marche, ainsi que d’une frontale, une lampe de poche ou de torche.

Quand
15 juin
de 19h00 à 00h00
Rue Joseph Delteil, 11220 Villar-en-Val, France Occitanie + Google Maps
Au sujet de la forêt

D’une surface de 1650 ha, la forêt domaniale de Castillou est située au nord des Corbières Occidentales et incluse dans l’un des bastions les plus septentrionaux de l’entité pré-pyrénéenne audoise. Elle est constituée d’un ensemble collinéen, à l’architecture confuse, compartimenté par des vallées assez fermées, dominées par des sommets peu élevés aux formes arrondies.

Le Roc de Singla, situé approximativement au centre de la forêt, domine toute la partie septentrionale de celle-ci du haut de ses 638 mètres et marque une ligne de partage des eaux entre le nord et le sud. Les altitudes les plus élevées, soit plus de 600 mètres, se concentrent dans la moitié sud du massif, avec un point culminant à 643 mètres sur la limite entre les territoires communaux de Villar-en-Val et de Greffeil.

La forêt est baignée au nord par la rivière l’Alberte, affluent du Lauquet, qui entaille profondément l’assise molassique qui, vers le nord, reprend de l’altitude pour culminer à 501 mètres au Pech Gros. De nombreux ruisseaux, dont celui des Escazeilles, viennent grossir ce cours d’eau.
Au sud c’est le ruisseau de Castillou qui ouvre un large vallon où aboutissent d’autres ruisseaux de moindre importance.
Le climat est méditerranéen marqué par l’influence aquitanienne. Les précipitations annuelles varient de 700 mm. à basse altitude jusqu’à 1100 mm. au niveau des sommets. La pluviosité se concentre sur les mois d’hiver et de printemps. La sécheresse estivale, bien présente, reste habituellement peu marquée. Lorsqu’elle est récurrente, elle peut cependant entraîner des conséquences assez graves, en stations à faible réserve hydrique et en versant sud en général. Les neiges lourdes et les gelées tardives constituent un risque bien réel pour les peuplements. La pluviométrie est, de façon générale, très irrégulière, avec des risques de sécheresse extra-estivale et d’engorgement marqués.

Les vents sont fréquents et parfois très violents. Alliés à d’autres conditions climatiques leur action est redoutable sur la forêt : dessèchements et surtout chablis. Ils soufflent essentiellement de deux directions opposées :
- Le Cers est un vent froid d’ouest qui décharge ses dernières masses humides sur les Corbières.
- Le Marin est un vent chaud et humide venant de l’est qui arrose copieusement les premiers massifs montagneux qu’il rencontre.
- Les vents du sud chauds et secs ou les vents de nord froids et secs sont rares. »

Ce sont les formations détritiques du Lutétien qui occupent la plus grande partie de la forêt domaniale de Castillou. Ces formations sont très hétérogènes. Elles sont constituées d’argiles et de marnes où s’intercalent, selon des espacements variables, des bancs, de plus ou moins grande épaisseur, de conglomérats, de grès et de calcaires micro détritiques. Pour le reste, ce sont les calcaires lacustres du Cuissien, nettement dominants à l’ouest de Villar-en-Val, les grès à huîtres de l’Ilerdien, faiblement représentés vers La Pradeille, ainsi que quelques zones colluvionnaires.

L’ensemble décrit ci-dessus est de nature calcaire. Pour appréhender la pédologie, on distinguera les roches plutôt compactes et dures, constituées des bancs de grès, de conglomérats et de calcaires lacustres ou micro détritiques, de celles que l’on appelle génériquement les marnes ; ces deux grands types représentant respectivement 40% et 60% de la surface de la forêt.
Situation générale du Cirque de La Prade qui accueille le sentier en poésie Joseph Delteil (Bassin versant du ruisseau Le Sou)
Étage bioclimatique : Supraméditerranéen, presque montagnard en haut de versant (643 m, point culminant de la forêt), mésoméditerranéen typique aux ruines de Vié (300 mètres).

Son passé

La forêt domaniale de Castillou a été constituée à partir d’anciennes divisions de Restauration des Terrains en Montagne, depuis les années 1870 où les premières acquisitions ont été réalisées.

Son présent

Les peuplements de la forêt domaniale de Castillou sont impactés par les évolutions climatiques, plus particulièrement par la récurrence des sécheresses hivernales et printanières, ainsi que des canicules estivales, qui génèrent des conditions favorables aux phénomènes de cavitation et aux attaques de pathogènes.

Son futur

Cette situation sanitaire étant encore évolutive, la régénération des peuplements adultes est compromise et il n’est pas possible de procéder à la révision immédiate de l’aménagement qui arrive à terme. La gestion de cette forêt est régie par un aménagement transitoire de crise, d’une durée de 5 ans.

Adresse Rue Joseph Delteil, 11220 Villar-en-Val, France Occitanie
Taille (en ha) 1650

Partenaires